Dramaturge et jardinière !

Une pièce de théâtre pour la fêtes des jardins à Bègles

Cette année, j'ai écrit un petite pièce de théâtre " le Secret de la Ville" qui sera préparée et jouée par les enfants du "Pole accueil Enfance" de Ferdinand Buisson. Les personnages portent le prénom des jardiniers.

Un poète, nouvellement installé dans la ville, apprend qu'il y a un secret... Quel est -il ? Pour le trouver, on lui donne un indice : "il faut suivre les épouvantails..."  quels épouvantails ?, et comment les trouver ? ce qu'il va découvrir est une merveilleuse surprise ; mais attention, un personnage mal attentionné veut profiter du secret...

Le spectacle sera mis en scène par Mahfoud Belkadi, responsable du "Pôle Accueil Enfance" de la Mairie de Bègles et la représentation aura lieu dans le parc Lestang vendredi 15 avril à 16h00


Je suis aussi une jardinière...


Vous connaissez mon activité de théâtreuse, mais vous ne savez peut-être pas que je suis aussi une jardinière, et pas de n'importe quel jardin !
Bien sûr, tous les jardins se valent, vous me direz, mais celui-là est particulier...
Vous brûlez d'en savoir plus, peut-être, alors allons'y à petit pas car vous pourriez ne pas me croire tant ce jardin est hors de l'ordinaire.

Il se situe à Bègles, à deux pas de Bordeaux. Oui, je sais, il y a des jardins à Bègles... mais Bègles, c'est déjà une ville peu commune, avec une histoire liée aux hommes de la terre et du fleuve.
Bègles, c'est, pour l'instant et j'espère que ça le restera, une ville administrée par des gens dont l'ambition est le partage, l'écoute des autres, le bien-être des habitants. Rien à voir avec certains élus d'autres villes qui mélangent pouvoir et ambition personnelle avec la politique de la cité (si, si, mais pas de noms...)

A Bègles, les gens s'investissent vraiment avec conviction et sentiments.

Donc, le jardin est à Bègles ; et dans le quartier "Thorez-Goéland" (drôle d'idée d'associer un homme politique du passé avec un oiseau des mers, mais bon...)
Ah, ça devient plus précis... pour y accéder, pas de portes, pas de grillages, il suffit d'emprunter, par exemple, l'allée Jean Ferrat, par n'importe quel côté.

Mais, me direz-vous, il n'y a pas de jardin par ici, c'est une cité, plus joliment appelée "résidence" !

Oui, vous avez raison. Et bien, le jardin est dans la résidence, en plein milieu.

Ah oui, maintenant que vous le voyez (si vous y êtes) et vous trouvez qu'il est très joli ; 400 m2 de légumes, de fleurs et de petits fruits.

Mais à qui appartient il ?

Et bien justement, ce jardin n'est à personne, ou plutôt, il est à ceux qui le cultivent.
C'est un jardin partagé.
D'ailleurs, regardez bien, il n'y a pas de clôture !


Reportage France 3 Aquitaine : 

                                                      https://www.youtube.com/watch?v=q-ein_3EDds

Ce jardin partagé existe depuis 2012, et c'est une initiative de la Mairie à la demande des résidents. Très vite, une équipe de jardiniers s'est constituée et se retrouvent tous les samedis matin pour bécher, planter, désherber, semer et récolter. Et c'est le Centre Social et Culturel de l'ESTEY qui les accompagne.


Pour vous procurer mes pièces : 

http://anne-caroline-d-arnaudy.iggybook.com/fr/




Enregistrer un commentaire